Get Adobe Flash player

Médiathèque

Concours patrimoine

Exposé du projet communal


PRESENTATION

Situation

La commune de Vallabrix, située à une trentaine de kilomètres au Nord de Nîmes, est toute proche d’Uzès (8kms). Elle fait partie du Pays Uzège-Pont du Gard et de la « Communauté de Communes de l’Uzège » qui regroupe 15 communes. 385 habitants ont été dénombrés au dernier recensement.

Une façade Renaissance exceptionnelle

 

(Le tracé rectangulaire de l’ancien fort est très lisible sur le cadastre napoléonien)

L’ancien château, établi dans la partie Est, comporte une façade renaissance inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 31/10/1997. Cette façade constitue un ensemble patrimonial exceptionnel, par la qualité de son décor sculpté et l’état de conservation de ce dernier. « Cette façade présente par la diversité et la maîtrise de l’exécution de son ornementation une beauté qui se rapproche de celle de la Maison Carrée » (Jacques Dreyfus, directeur du STAP du Gard).


CONTEXTE ACTUEL

La façade Renaissance se situe au sud de deux bâtiments : une maison d’habitation et une remise cadastrées respectivement

n° 262 et 263, lieudit le village (tracé vert) La parcelle n°262 a été acquise par la commune en septembre 2009. Elle comporte un bâtiment à usage d’habitation, des dépendances agricoles et une cour qui permet de découvrir l’ensemble de la façade Renaissance (tracé marron).

L’accès à la cour s’effectue à partir de la place centrale du village.

OBJECTIFS

Une volonté politique forte

La municipalité, consciente du caractère exceptionnel de ce patrimoine architecturel, s’est engagée dans un projet de restauration et d’aménagement, qui répond à deux buts principaux :

-1 – préserver et restaurer la façade jusqu’à présent restée en l’état pour donner accès à un monument remarquable

Cet objectif correspond aux orientations Générales du Schéma de Cohérence territoriale Uzège-Pont du Gard approuvé le 15 février 2008. En effet, ce document préconise « pour un territoire attractif », de « pérenniser la singularité des paysages et des hameaux », notamment en « identifiant et protégeant les édifices architecturaux d’intérêt culturel et historique. » Les études réalisées par le SCOT sur la fréquentation touristique en Uzège montrent que celle-ci se concentre surtout dans la vallée du Gardon et à Uzès, pôles d’attraction de visiteurs séduits par la beauté des sites naturels et de l’architecture ancienne.

Les villages situés au Nord Est du duché présentent eux aussi des atouts importants quoique moins connus : qualité architecturale de l’habitat et des monuments, préservation d’une authenticité du fait de leur développement modéré, mise en valeur des belles demeures par l’aménagement de chambres d’hôtes, agrément des paysages. Le Pays Uzège Pont-du-Gard a travaillé sur le recensement du petit patrimoine. Il a mis à la disposition des communes un inventaire documenté qu’elles peuvent utiliser pour promouvoir leurs ressources. La réalisation du schéma local de la randonnée par la Communauté de Communes va permettre aux visiteurs de découvrir, au rythme de la promenade, les richesses patrimoniales souvent discrètes des villages de l’Uzège.

La commune a inscrit son projet dans la continuité de ces travaux réalisés à l’échelle du territoire. Elle souhaite proposer à ses visiteurs l’accès à un petit patrimoine varié (lavoir, capitelles, croix, murs de pierres sèches), et faire apprécier son « coeur de village » compris dans l’enceinte du vieux fort grâce au monument historique restauré et accessible à tous.

Modalités de mise en oeuvre -Un chantier « pédagogique »

Le choix de mettre en valeur la façade Renaissance a engagé la commune dans trois types de travaux :

Deux études : étude préliminaire et étude archéologique, qui apportent une connaissance fine de la structure du bâtiment et de son histoire (année 2010)

La protection d’une partie fragilisée (le fronton) par une couverture en plomb (janvier 2011).

La restauration des parties endommagées (fenêtre à meneau et porte en plein cintre) en partenariat avec le lycée professionnel des métiers d’art d’Uzès (janvier-février 2012)

En associant le Lycée des métiers d’art d’Uzès à la restauration de la façade, la commune a donné à son projet une dimension pédagogique. Le relevé pierre à pierre du monument a été effectué en décembre 2010 par une classe du LP sous la direction de l’archéologue chargée de l’étude par la DRAC. En janvier 2012, guidés par les enseignants et l’architecte du patrimoine responsable du chantier, les élèves vont tailler les pierres au lycée. Ils pourront participer à la pose de leur ouvrage avec l’entreprise de maçonnerie. Une délégation nationale de professeurs de pierre, en visite dans la Région en juin dernier, a pu constater l’intérêt d’un tel chantier pour des jeunes en formation.

Relevé pierre à pierre, décembre 2010

Claude Pibetich, achéologue du bâti, avec les élèves de la section pierre du Lycée professionnel Guynemer Fabien Camélio, professeur de pierre au LP, dégageant un morceau du meneau utilisé dans la fenêtre bouchée

-2 – animer le centre du vieux village en recréant des activités

Le projet communal comporte un autre volet.

Pour se réunir et pratiquer des activités de loisirs, les habitants du village ne disposent aujourd’hui que d’un seul lieu, la salle du foyer socio-éducatif.

D’autre part, des bénévoles s’occupent d’une bibliothèque dans une pièce mal adaptée au rez-de-chaussée de la mairie.

Le village a besoin d’un autre espace de vie collective.

Modalités de mise en oeuvre – L’aménagement de la maison Le 1er étage

 

Dans sa partie habitable, la maison acquise par la commune  se prête à la création d’espaces conviviaux.

Trois pièces sont en cours d’aménagement  à l’étage de la maison :

–  l’une, de 60m2 environ servira de bibliothèque. Claire et spacieuse, elle permet de conjuguer le prêt des documents (livres, CD, DVD) et  une véritable capacité d’accueil, d’autant que cette pièce sera accessible  depuis la cour par une terrasse  où l’on pourra s’installer aux beaux jours. Un ascenseur relié à une passerelle permettra aux personnes à mobilité réduite de s’y  rendre facilement.

–  La  seconde pièce de 25 m2 aura une fonction polyvalente.

Un poste informatique  y sera placé en accès libre sur les horaires d’ouverture de la bibliothèque. Des  rayonnages complémentaires vont permettre d’accroître progressivement les collections pour atteindre le seuil d’une bibliothèque communale variée (4000 ouvrages).

Le mobilier sera  modulable pour servir à différents usages, notamment aux réunions des associations.

La dernière pièce est aménagée dans la tour de l’ancien château : ce petit espace circulaire, avec son placard encastré, aura un mobilier adapté pour les petits. C’est une salle que les enfants de l’école (55 en moyenne  dans 3 classes) pourront investir.

 

 

Le rez-de-chaussée

Au rez-de-chaussée, une cave voûtée en bon état va abriter une activité artisanale et commerciale. La commune propose cet espace à un jeune potier qui souhaite  y  installer un atelier de fabrication et offrir une vente de boissons en profitant de la cour.

Impacts sociaux attendus

 

–          Développement de la bibliothèque, accroissement de sa fréquentation

–          Diversification des activités, rapprochement de publics différents (jeunes, personnes âgées, habitants et visiteurs)

–          Création d’une activité de service, inexistante dans le village.


Ainsi, dans ce lieu historique, patrimonial, désormais ouvert à tous, les habitants vont pouvoir bénéficier d’un espace public confortable, d’un nouveau point de rencontre, et d’un service dont l’implantation est désirée depuis longtemps.

MOYENS – FINANCEMENT

Coûts prévisionnels

Prix d’achat de l’immeuble : 304 000€ + 4030 € frais de notaire

Les études

– Etude préalable : 6500 HT

– Etude complémentaire  (archéologique) : 9900 HT

Les travaux de protection  : 3563 HT

Sondages : 2005 HT

Les travaux de restauration

Estimation coût restauration façade : 56 160€ HT

Les travaux d’aménagement

Estimation coût aménagement maison Roche : 64 445€HT

Honoraires architecte : 15 000 HT

Ensemble de l’opération : achat du bâtiment + restauration façade Renaissance + aménagement de la bibliothèque/salle de loisirs = 465 693 HT

 

 

Financement

Commune de Vallabrix – Ancien château-

Acquisition d’un bâtiment – Restauration de la façade Renaissance et aménagement d’une bibliothèque et salle de réunions municipales

Opérations Avancement Coût HT Subventions accordées Subvention demandée
Acquisition Achevée 308 030 Etat180 000

CG

45 606

Etude préalable Achevée 6500
Etude complémentaire Achevée 9900 DRAC5126        (perçue)
Travaux d’entretien Achevés 3653 DRAC1461 (perçue)
Travaux sondages porte Est Achevés 2005
Maîtrise d’oeuvre En cours 15000
Restauration façade Renaissance et aménagement bibliothèque En cours 120605 CG20 394

(à percevoir)

Parlement

10 000

(à percevoir)

DRAC

23 250 (perçue)

Région LR50 000
Total 465 693€HT 285 837€HT
Taux financementCommune 179 856€HT38,60% (sans subvention Région) 129 856€ HT27,60%

(avec subvention Région)

Calendrier et échéancier prévisionnels

2009-2010 :         Acquisition de la parcelle n°262 Etudes  et premiers travaux sur la façade

2011 – 2012 :      Transformation de la maison d’habitation en bibliothèque, salle de loisirs Aménagement de la cour d’entrée

Restauration de la façade