Get Adobe Flash player

Article publié dans la gazette de 2019

L’Ambroisie  on n’en veut plus.

Avec la communauté des communes une réunion publique s’est tenue le 25 avril dernier au foyer de Vallabrix : seulement  cinq personnes du village se sont déplacées.

Le 17  juin Avec Les enfants de l’école nous avons fait une sortie pour reconnaitre et arracher la plante.

Le 11 Juillet une nouvelle réunion s’est tenue à Vallabrix et encore une fois trop peu d’habitants.

Nous avons visité à 200 mètres au nord du village deux endroits ou l’ambroisie a bien colonisé les espaces.

Les principaux concernés sont les céréaliers et arboriculteurs car en effet ce sont leurs champs qui sont le plus fréquemment envahis par l’ambroisie. Les récoltes perdent en qualité.

Le chemin de la carrière était colonisé en totalité, les autres bords de routes et chemins sont épargnés pour l’instant  mais surveillés régulièrement et les quelques plantes repérées sont arrachées immédiatement.

Depuis cet été c’est aussi dans le bois de Vallabrix sous la ligne électrique haute tension que la plante a poussé.

L’ambroisie fleurie en août -septembre c’est la période ou le pollen des fleurs males se disperse et cause les allergies, en même temps les abeilles n’ayant plus de fleurs à butiner visitent l’ambroisie et se nourrissent de ce pollen ; il se pourrait que les abeilles soient menacées dans leur durée de vie par ce pollen (des études sont en cours).

Le 22 Juillet journée internationale de lutte contre l’ambroisie : onze personnes sont venues effectuer un arrachage minutieux sur le chemin de la carrière et  3 personnes le 10 aout sur le même chemin.

Le samedi 5 octobre Notre campagne s’est achevée à l’intérieur du site de la carrière sans circulation de camions et ouvert pour l’occasion par le directeur.

Proposé par Mr le Maire Je me suis engagé bénévolement dans cette démarche pour que l’on éradique l’ambroisie très allergène qui colonise nos terrains et pour aider nos agriculteurs actuels et les futurs afin que leur production ne soit pas altérée par cette plante. En effet dans deux départements du sud ouest une autre ambroisie est en train de perturber tous les milieux agricoles car elle s’élève jusqu’à 4 mètres de hauteur, largement au dessus des tracteurs, elle va un jour arriver chez nous  alors que deviendront les champs, aucune culture possible.

Le GPN (groupe de passionnés nature formé de 6 bénévoles) qui se réunit tout les lundis matin a parcouru à plusieurs reprises des champs envahis par la plante et a arraché sur plusieurs terrains de particuliers ainsi que sur le chemin de la carrière. Si vous avez besoin de son aide vous pouvez me contacter ou la mairie.

Sur certaines parcelles il nous est impossible d’agir tellement la plante a envahi l’espace, seuls les propriétaires peuvent passer un coup de disques pour l’enfouir.

La mairie avertie tous les propriétaires par un courrier de la présence d’ambroisie sur une parcelle et un retour de la destruction de la plante doit être fait.

Rejoignez nous pour participer à la lutte car vos enfants ou petits enfants ont besoin de notre aide et nous n’allons pas leur laisser ce néfaste  héritage.

Il est temps de se mobiliser pour en venir à bout mais il faut plus de bras.

Agissons rapidement car elle conditionne la santé publique (40 millions  d’euros de dépense) et le futur de l’agriculture.

Un grand merci à tous les bénévoles ayant participés à ces opérations qui reprendront courant juin prochain avec je le souhaite un groupe plus important.

 

Contact : DEPASSE Hervé

Tél : 04 66 03 18 24

Mèl : joethdps@sfr.fr

 

Les commentaires sont fermés.