Get Adobe Flash player

CR de la balade du Dimanche 12 Mai

CR  de la balade du dimanche 12 mai

Nous étions une douzaine ce dimanche pour découvrir les plantes et leurs propriétés médicinales. Après un court trajet en voiture, nous sommes montés jusqu’au bois par le chemin près du pont du Gaa.

Au départ, on observe une plante liane dont les feuilles ressemblent quelque peu à la vigne mais qui sont opposées contrairement à la vigne où elles sont alternes ;le houblon en tout cas ses inflorescences femelles (plante dioïque)et la substance qui recouvre celles-ci (le lupulin )ont des propriétés sédatives, pour les insomniaques, utiliser un oreiller bourré de ces inflorescences !Le tilleul vu quelques mètres plus loin a aussi ce type de propriété. La chélidoine nous accompagnera sur tout le parcours ;elle est connue de tous car son suc détruirait les verrues ;c’est une plante appartenant à la famille des pavots et elle renferme comme ces derniers des alcaloïdes toxiques, il ne faut donc jamais ingérer celle-ci. Le Gaillet grateron s’accroche partout et notamment aux vêtements ;ses fruits fournissent un sorte de café tandis que sa racine torréfiée peut remplacer la chicorée ;elle possède des propriétés diurétiques et ses feuilles pilées posées sur une blessure peut arrêter une hémorragie. La Mauve est également une plante intéressante :au 16ème siècle en Italie, on la surnommait omnimorbia  « remède à toute maladie ».Plus loin, le Pain blanc nous fait admirer son imposante inflorescence blanche ;il semble un bon remède contre diverses affections digestives. Des fleurs d’un bleu assez intense nous a posé un problème de détermination :soit un Grémil pourpre-violet soit une Buglosse d’Italie on s’orientait vers un Grémil (tous les deux appartiennent à la famille des Boraginacées, comme les Bourraches).La Mélisse ou citronnelle nous apprend « qu’elle peut dissiper les crises de mauvaise humeur chez les jeunes filles et les femmes débiles » !!On admira la floraison particulière du Gouet d’Italie avec son mode de reproduction originale empêchant l’autofécodation de cette fleur hermaphrodite qui a le pistil qui murit avant les étamines. On remarquera encore l’ortie, le fusain, le lierre, l’aliaire, l’armoise, la salsepareille, le laîteron des maraîchers, le Polypode commun qui ont en commun d’avoir des propriétés très  vagues….antispasmodique, cholérétique, tonique…. ??Au bois on observe le Thym, l’Aphylante, Ciste, Fumeterre officinal….

A la fin nous observons l’Aristoloche rotunda en rappelant les différences avec l’Aristoloche clématite et pistoloche.

En conclusion :très belle promenade très riche.

En juin,balade nocturne (le 9 juin de 21h à 23h) et en juillet balade anniversaire du club nature.

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.