Get Adobe Flash player

CR n°2 – Réunion DLL – 18/10/12

Présents : Magali Juvany, Valérie Prohin Houdebine, Marie-Hélène Vaux, Philippe Marie, Odile Pernin-Vidal

 

Objet : recueillir les conseils de la DLL sur le projet d’informatisation de la médiathèque

 

Points abordés :

  1. informatisation en solo, informatisation en réseau ?
  2. incidences sur la procédure d’appels d’offres
  3. investissement en temps pour informatiser
  4. mise en  place d’un portail de la bibliothèque départementale
  5. constitution d’un fonds spécifique à Vallabrix

 

1) Informatisation en solo ou en réseau

Introduction de la réunion : nous souhaitons informatiser notre fonds rapidement pour 2 raisons

–      en prendre mieux connaissance

–      pouvoir gérer les prêts plus efficacement.

 

Nous avons déposé fin septembre un dossier de demande de subvention auprès de la Région sur la base d’un équipement local, tout en réfléchissant à la possibilité de construire un réseau avec certaines communes intéressées, St-Quentin et peut-être Montaren.

 

Magali Juvany nous met en garde sur la difficulté de passer d’un équipement local à un équipement en réseau si l’opération doit s’effectuer en 2 temps. Selon elle, le travail serait double (« réinformatisation » au moment de la mise en réseau).

Pour éviter cet écueil, elle propose d’étudier la possibilité de constituer un  réseau et de construire « patiemment »  un projet.

Au final, ce sont les élus qui valideront le projet et choisiront le fournisseur de progiciel. Cela suppose d’établir une convention entre les communes qui participeront au réseau.

 

Si on optait cependant pour un équipement local, on peut se préparer à  une évolution en réseau en adoptant les pratiques informatiques déjà en vigueur. Le plus simple, ce serait pour nous  de nous fonder sur les pratiques de la bibliothèque de St-Quentin, en prévision d’une mise en commun de nos deux fonds. Et à ce stade, il faudrait se demander si Vallabrix devient une bibliothèque « satellite » ou si les 2 bibliothèques peuvent garder une certaine autonomie tout en partageant leurs ressources.

 

 

2) Incidences sur la procédure d’appel d’offres

 

Le marché étant très concurrentiel, Magali Juvany nous conseille d’être vigilants sur les critères de sélection des dossiers d’AO. Dans le cas de la mise en réseau, le critère du prix n’est pas déterminant.

Plusieurs fournisseurs apportent toutes les garanties nécessaires : PMB, Paprika, Opsis ( ?), Orphée, Cassiopée.

 

3) Investissement en temps pour informatiser

Selon qu’on importe les notices (par la BNF) ou qu’on les rédige, il faut compter :

–      pour 5000 documents : 15h/semaine, 5mn par doc >> 6mois

–                                         15h/semaine, 15mn par doc >> 19 mois

 

 

Donc, ne pas se tromper dans notre « stratégie » car il faut de toute manière consacrer bp de temps à cette tâche.

 

4) Portail Bibliothèque départementale

La DLL est en train de construire un portail qui sera terminé à la fin de l’année. Chaque bibliothèque municipale pourra y accéder pour y effectuer certaines opérations :

–      réservations

–      consultation d’un compte

–      mise en ligne des animations

–      mise en ligne des coups de coeur

–      présentation de la médiathèque

 

Nous avons rappelé que la médiathèque apparaît sur le site de Vallabrix. Un lien sera établi entre le portail et le site municipal.

 

5) Constitution d’un fonds spécifique à Vallabrix

 

En quittant la DLL nous abordons ce point avec VPH.

Ne serait-il pas judicieux qu’une petite bibliothèque, qui n’a pas vocation à constituer un fonds généraliste important, se dote d’un fonds spécifique qui lui donnerait une singularité. Cela rendrait, de plus,pertinent le projet d’une mise en réseau si les bibliothèques réfléchissent ensemble à des fonds complémentaires.

Une première proposition, en conformité avec le caractère patrimonial de notre médiathèque : un fonds sur le livre d’artiste. Cela tombe bien, c’est le domaine de VPH à la DLL.

A suivre.

 

CR : Odile Pernin-Vidal

 

Les commentaires sont fermés.