Get Adobe Flash player

Intervention de Bernard Rieu au conseil communautaire de la CCPU du 25 mars 2019

Je vais intervenir sur les dépenses d’investissement qui sont essentielles pour notre territoire.

J’observe que ces dépenses sont concentrées sur 3 postes : aménagement de l’étang de la capelle, ZAE les sablas et l’Ombière qui à elle seule représente 75 % du total des dépenses d’investissement.

Espérons que ces investissements importants permettront de créer à terme de nouveaux emplois.
Car nous manquons d’emplois sur ce territoire : la stagnation de la population notée par M. Vieu dans son document de synthèse s’explique sans doute en partie par cette raison.

Je pense donc qu’il est urgent d’orienter la politique intercommunale vers la création d’emplois productifs.
Dans cette optique, pourquoi ne pas prévoir au budget une étude sur l’aménagement de la zone du mas de Mèze aujourd’hui laissée en déshérence, dans le but d’y accueillir des PME.
Par ailleurs, nous manquons toujours d’un projet d’envergure pour insuffler une nouvelle dynamique dans le secteur agricole. Attirer de nouveaux agriculteurs en facilitant leur installation, cela pourrait aussi se traduire dans nos investissements.

Sur un autre point, je crois que nous devrions améliorer les services à la population. Par exemple , il est acté que nous avons un nombre insuffisant de places en crèches. Vous avez dit récemment à la presse qu’une crèche était à l’étude or aucun crédit n’est affecté à ce projet

Le vice président FV a quant à lui déclaré publiquement qu’il fallait mettre en débat la réalisation d’un bassin nautique. Mais rien n’apparait non plus de ce côté dans les orientations budgétaires.

Nous avons une bonne situation financière, il faut en profiter pour investir sur notre territoire, Le recours à l’emprunt est aujourd’hui une piste qu’il ne faut pas négliger compte tenu des faibles taux d’intérêt.

Les commentaires sont fermés.