Get Adobe Flash player

Médiathèque

Les RDV de décembre 2019 dans les bibliothèques de l’Uzège

Nouveau bureau et responsable de la médiathèque avril 2014

 

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

nouveau_bureau

La médiathèque est informatisée.

A votre inscription nous vous remettrons une carte « lecteur » personnelle.

  • Le prêt est gratuit : 4 emprunts maximum par carte.
  • Livres : prêt de 3 semaines .
  • DVD : prêt de 1 semaine, limité à 1 DVD par carte.

 

Grâce à votre carte vous pouvez

                        consulter le fonds documentaire sur internet

                        vérifier votre emprunt

                        réserver ou prolonger un document

 

Pour aller sur le site, cliquer sur le lien suivant : orpheemedia,com/vallabrix/opac_net

 Le fonds documentaire :

 

Secteur Adulte Cote Secteur Jeunesse Cote
Roman

(auteurs français et étrangers)

 

Roman local

(Gard et Languedoc)

 

Biographie

 

BD

 

Documentaire

 

Revue

DVD

R

 

 

RL

 

 

B

 

BD

 

 

 

 

DVD

Album

 

Roman ( de 6 à 12 ans)

 

Roman Ados (de 12 à 15 ans)

 

BD

 

Documentaire

 

DVD

A

 

ER

 

JR

 

ABD

 

J

 

DVDJ

 

Nous sommes en lien avec la DLL (Direction du livre et de la lecture), instance du Département.

Le Bibliobus de la DLL passe 3 fois par an, ce qui permet de renouveler 250 livres.

La DLL propose également des DVD, une sélection de 150 DVD changés 4 fois par an.

CR n°3 – Réunion intercommunale – 25/01/13

Compte rendu du 25/01/2013

Rencontre médiathèques Montaren, St Quentin, Vallabrix

 

Présentes : Arlette Laniel (élue Montaren), Régine Pesenti (élue St-Quentin), Odile Pernin-Vidal (élue Vallabrix), Sandrine Messian (responsable Montaren), Cécile André-Grégoire (responsable St-Quentin), Marie-Hélène Vaux(bénévole Vallabrix)

 

Ordre du jour :

Petite présentation des structures et animations quotidiennes

Projets 2013 pour chaque structure

Comment pouvons-nous travailler ensemble ?

 

 

Présentation :

L’objectif de cette première rencontre est avant tout de se connaître, d’échanger sur nos pratiques et d’envisager des projets communs en espérant créer une véritable mise en réseau au niveau de la CCPU.

Cette première rencontre s’appuie sur une volonté de travailler ensemble, de faire ensemble en matière de lecture publique au niveau des  trois communes présentes (Montaren, St-Quentin, Vallabrix) et ainsi anticiper les nouvelles pratiques d’accès à la lecture, à la connaissance et aux loisirs.

Les trois élues vont faire remonter cette volonté au sein des conseils municipaux et peut-être aussi au niveau de la CCPU.

 

Cette première réunion a eu lieu au sein de la médiathèque de Montaren.

Sandrine a fait visiter cette structure. La médiathèque est installée en face  la mairie, ce bâtiment a été restauré et a ouvert ses portes il y a 4 ans.

La médiathèque possède Orphée comme SIGB, avec 2 licences, elle développe en particulier les documentaires du fonds local. Une salariée à 20heures  et des bénévoles pour gérer la médiathèque.

Il y a un budget acquisition d’ouvrages, qui devrait être plus important en 2013 et ainsi correspondre aux préconisations de la DRAC et du CG à savoir 2 euros par habitant.

En plus de ce service lecture publique, une association « Les amis de la médiathèque » organise des manifestations culturelles dans la salle d’exposition/conférence attenante à la médiathèque.

 

La médiathèque de Vallabrix a ouvert au public en septembre 2012.

La municipalité s’est engagée à ouvrir une ligne budgétaire pour l’acquisition d’ouvrages de 800euros/an sur 5 ans (ce qui correspond aux 2 euros/habitant). Ainsi, la médiathèque peut bénéficier d’une aide de la DLL (Conseil Général) sous la forme de prêt permanent d’ouvrages (d’une valeur d’environ 4000 euros).

 

La médiathèque de St-Quentin a été créée en 1994, et à la particularité de partager les locaux avec le centre socioculturel (qui est une association de loi 1901). 2 salariées sont affectées à ce service.

La médiathèque est également équipée du logiciel Orphée (comme système intégré de gestion de bibliothèque). Des animations sont proposées tout au long de l’année (auprès du public scolaire, de tout public, de la petite enfance, …).

 

Pour 2013 :

Vallabrix va informatisée la médiathèque

St-Quentin va faire évoluer le logiciel et ainsi proposer le catalogue et le compte lecteur en ligne.

En 2014, Montaren souhaite proposer son catalogue en ligne.

 

 

 

Comment pouvons-nous travailler ensemble ?

Pour l’instant au niveau de la CCPU, la compétence culturelle et plus particulièrement lecture publique n’a pas été prise.

Pour qu’on puisse  travailler en commun au niveau de nos trois médiathèques, des conventions entre les communes pourront être signées.

 

Plusieurs propositions ont été émises et pouvant être mises en place assez facilement et rapidement :

Constitution d’une malle littérature jeunesse et plus particulièrement « Kamishibaï ». Cette malle serait itinérante et des animations communes envisagées.

En fonction des spécialisations de chaque bibliothèque, un prêt de documents serait possible pour une durée déterminée

Eventuellement faire venir une même compagnie, un même spectacle afin de partager les défraiements et négocier le prix de la représentation

Se tenir informé des différentes manifestations des autres structures afin de ne pas programmer une autre manifestation ce même jour et surtout pouvoir diffuser auprès de notre public

En ce qui concerne l’informatique, un portail commun est possible mais ce sera long à mettre en place.

Pour cette année, nous pouvons organiser une animation commune au sein de nos communes.

Sandrine organise chaque année début septembre, « Livres en balades », c’est-à-dire qu’elle conserve tous les dons faits durant l’année, et les ouvrages qui ne sont pas mis sur les rayons de la médiathèque sont mis à la disposition des lecteurs, de tout public lors d’une journée.

Pour 2013, il a été proposé de mettre en place cette action sur les 3 lieux (avec une communication commune) le SAMEDI 7 SEPTEMBRE 2013. Pour Saint-Quentin, ce sera en même temps que le marathon d’écriture.

 

Le dimanche 29 septembre, la bibliothèque et le centre socioculturel de St Quentin organisent la 6ème édition du festival du livre, nous essayons de mettre en place des animations en amont de cette journée, des animations pourraient avoir lieu à Montaren et/ou Vallabrix (par ex : rencontre avec des auteurs présents lors de cette journée, conférence,…). Une réunion d’organisation a lieu le Jeudi 4 avril 2013 à 18h30

 

Cette rencontre a donné l’intitulé « Communes amies », qui pourra être utilisé pour une communication commune.

 

CR – Cécile André – Bibliothécaire Saint-Quentin le Poterie

 

 

 

CR n°2 – Réunion DLL – 18/10/12

Présents : Magali Juvany, Valérie Prohin Houdebine, Marie-Hélène Vaux, Philippe Marie, Odile Pernin-Vidal

 

Objet : recueillir les conseils de la DLL sur le projet d’informatisation de la médiathèque

 

Points abordés :

  1. informatisation en solo, informatisation en réseau ?
  2. incidences sur la procédure d’appels d’offres
  3. investissement en temps pour informatiser
  4. mise en  place d’un portail de la bibliothèque départementale
  5. constitution d’un fonds spécifique à Vallabrix

 

1) Informatisation en solo ou en réseau

Introduction de la réunion : nous souhaitons informatiser notre fonds rapidement pour 2 raisons

–      en prendre mieux connaissance

–      pouvoir gérer les prêts plus efficacement.

 

Nous avons déposé fin septembre un dossier de demande de subvention auprès de la Région sur la base d’un équipement local, tout en réfléchissant à la possibilité de construire un réseau avec certaines communes intéressées, St-Quentin et peut-être Montaren.

 

Magali Juvany nous met en garde sur la difficulté de passer d’un équipement local à un équipement en réseau si l’opération doit s’effectuer en 2 temps. Selon elle, le travail serait double (« réinformatisation » au moment de la mise en réseau).

Pour éviter cet écueil, elle propose d’étudier la possibilité de constituer un  réseau et de construire « patiemment »  un projet.

Au final, ce sont les élus qui valideront le projet et choisiront le fournisseur de progiciel. Cela suppose d’établir une convention entre les communes qui participeront au réseau.

 

Si on optait cependant pour un équipement local, on peut se préparer à  une évolution en réseau en adoptant les pratiques informatiques déjà en vigueur. Le plus simple, ce serait pour nous  de nous fonder sur les pratiques de la bibliothèque de St-Quentin, en prévision d’une mise en commun de nos deux fonds. Et à ce stade, il faudrait se demander si Vallabrix devient une bibliothèque « satellite » ou si les 2 bibliothèques peuvent garder une certaine autonomie tout en partageant leurs ressources.

 

 

2) Incidences sur la procédure d’appel d’offres

 

Le marché étant très concurrentiel, Magali Juvany nous conseille d’être vigilants sur les critères de sélection des dossiers d’AO. Dans le cas de la mise en réseau, le critère du prix n’est pas déterminant.

Plusieurs fournisseurs apportent toutes les garanties nécessaires : PMB, Paprika, Opsis ( ?), Orphée, Cassiopée.

 

3) Investissement en temps pour informatiser

Selon qu’on importe les notices (par la BNF) ou qu’on les rédige, il faut compter :

–      pour 5000 documents : 15h/semaine, 5mn par doc >> 6mois

–                                         15h/semaine, 15mn par doc >> 19 mois

 

 

Donc, ne pas se tromper dans notre « stratégie » car il faut de toute manière consacrer bp de temps à cette tâche.

 

4) Portail Bibliothèque départementale

La DLL est en train de construire un portail qui sera terminé à la fin de l’année. Chaque bibliothèque municipale pourra y accéder pour y effectuer certaines opérations :

–      réservations

–      consultation d’un compte

–      mise en ligne des animations

–      mise en ligne des coups de coeur

–      présentation de la médiathèque

 

Nous avons rappelé que la médiathèque apparaît sur le site de Vallabrix. Un lien sera établi entre le portail et le site municipal.

 

5) Constitution d’un fonds spécifique à Vallabrix

 

En quittant la DLL nous abordons ce point avec VPH.

Ne serait-il pas judicieux qu’une petite bibliothèque, qui n’a pas vocation à constituer un fonds généraliste important, se dote d’un fonds spécifique qui lui donnerait une singularité. Cela rendrait, de plus,pertinent le projet d’une mise en réseau si les bibliothèques réfléchissent ensemble à des fonds complémentaires.

Une première proposition, en conformité avec le caractère patrimonial de notre médiathèque : un fonds sur le livre d’artiste. Cela tombe bien, c’est le domaine de VPH à la DLL.

A suivre.

 

CR : Odile Pernin-Vidal

 

Médiathèque la Renaissance

Adresse :

Place de l’horloge 30700 VALLABRIX

 

Horaire d’ ouverture :

Le lundi         :  17h00 à 19h00

Le mercredi   :  17h00 à 19h00

Le vendredi   :  17h00 à 19h00

 

Tél : 04 66 03 18 86 – 09 67 19 18 86

Courriel : mediatheque@vallabrix.com

La Médiathèque est municipale, gérée par « La Fenêtre à Meneaux » par délégation de la mairie.

Une équipe de bénévoles vous accueille et s’occupe de l’entretien du fonds documentaire.

Présentation La fenêtre à meneaux (association loi 1901)

A pour but :

– de développer et promouvoir la lecture, et d’une manière plus générale l’accès à l’information, à la documentation et à la culture sous toutes ses formes auprès de l’ensemble des habitants de la commune de Vallabrix

– de développer un lieu de rencontres et d’animations pour les habitants, notamment le jeune public, et les associations de la commune de Vallabrix.

(extrait des statuts de l’association)

 

La Fenêtre à Meneaux

– propose des évènements culturels et artistiques  en partenariat avec d’autres associations du village ou en son nom propre.

La Fête de l’Estampe, Conférences avec l’APE, le m’ART’athon avec Vitae et l’AbrixBar, les rencontres poétiques,

– participe à des manifestations créées par d’autres associations

les Quincailleurs avec l’AbrixBar

– accueille des artistes qu’elle expose à la médiathèque, organise les moments de convivialité des vernissages.

Claude Auroy, Maria Gallice, Carlos Gallice et Nadine Saint Martin, l’atelier de Bagnols…

– participe à la dynamique intercommunale des médiathèques en accueillant des expo ou des évènements

exposition jardins biologiques et animations autour de l’expo

– encadre les  activités proposées  par les clubs (gratuits, animés par des bénévoles)

Ecriture, cinéma, méthodologie

– organise l’accueil de concerts, compagnies de Théâtre qui  se produisent au village

les agités du local, les ATP…

– coordonne la Commission Culturelle

– et bien d’autres choses à venir…

CR n°1 – Réunion Informatisation médiathèque

Compte-rendu réunion n°1

Groupe Informatisation –  27 août 2012

Présents: Olivier Lafay, Julie Couderc, Philippe Marie,  Odile Pernin-Vidal, Marie-Hélène Vaux

Excusée : Anna Capovilla

Secrétaire de séance : Odile Pernin-Vidal

Prochaine réunion :

–   jeudi 27 septembre à 19h

Ordre du jour :

Définir les premiers travaux du groupe pour préparer la rencontre avec Magali JUVANY de la DLL

1)      Le cahier des charges

–   Attention, contrairement à ce qui a été dit à la réunion, c’est MAGALI JUVANY qui s’occupe de l’informatique à la DLL. Pour prendre contact, appeler le standard  04 66 23 01 88 et la demander.

–   Démarches pour l’informatisation : d’ici la fin de l’année  2012

  • monter un cahier des charges  en précisant  les différentes fonctions que nous voulons  utiliser avec notre système. Le site des bibliothèques propose un modèle : se rendre sur adbdp-asso.fr
  • lancer un appel d’offres auprès de différents fournisseurs qui réalisent les logiciels. Valérie Prohin Houdebine en a indiqué quelques uns : Paprika, Orphée micro, Pergame, PMB (libre de droits mais coût non négligeable pour la maintenance et la                formation), Cassiopée ou Crescendo. Olivier prendra des renseignements.

2)      Les démarches auprès des autres bibliothèques

De la discussion se dégagent les principaux  intérêts de l’informatisation :

–   organiser notre fonds

–   le rendre consultable sur place et à distance

–    mettre notre bibliothèque en réseau avec les bibliothèques du secteur, notamment Saint-Quentin. A terme le réseau de la CC de Lussan s’étendra peut-être sur l’Uzège. Il faudra pouvoir s’y rattacher.

Pour connaître les systèmes mis en place ailleurs, recueillir des infos sur leurs qualités et leurs éventuels défauts, on se propose de se rendre auprès des responsables de bibliothèques :

–   Julie à Uzès

–   Philippe à  Montaren

–   Marie-Hélène à  Saint-Quentin

–   Odile téléphone à Patricia Barsotti, impliquée dans la mise en réseau au Grand Lussan.

On fera le point à la prochaine réunion.

3)      Demande de subvention

L’équipement en matériel et en logiciel informatiques peut faire l’objet d’une demande subvention. Il faudra monter un dossier. Lequel d’entre nous s’en charge avec Madeleine ?  A voir le 27/09.

RAPPEL : le 18 octobre 14h –  RV avec Magali JUVANY – DLL Nîmes (225 chemin du Carreau de Lanes, à côté du CHU)

****************************************************************************************

Ordre du Jour de la prochaine réunion :

–   bilan des contacts avec les autres bibliothèques du secteur

–   préciser nos demandes pour le RV DLL

–   désigner le/la responsable  « subvention »

Concours patrimoine

Exposé du projet communal

 

PRESENTATION

Situation

La commune de Vallabrix, située à une trentaine de kilomètres au Nord de Nîmes, est toute proche d’Uzès (8kms). Elle fait partie du Pays Uzège-Pont du Gard et de la « Communauté de Communes de l’Uzège » qui regroupe 15 communes. 385 habitants ont été dénombrés au dernier recensement.

Une façade Renaissance exceptionnelle

 

(Le tracé rectangulaire de l’ancien fort est très lisible sur le cadastre napoléonien)

L’ancien château, établi dans la partie Est, comporte une façade renaissance inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 31/10/1997. Cette façade constitue un ensemble patrimonial exceptionnel, par la qualité de son décor sculpté et l’état de conservation de ce dernier. « Cette façade présente par la diversité et la maîtrise de l’exécution de son ornementation une beauté qui se rapproche de celle de la Maison Carrée » (Jacques Dreyfus, directeur du STAP du Gard).


CONTEXTE ACTUEL

La façade Renaissance se situe au sud de deux bâtiments : une maison d’habitation et une remise cadastrées respectivement

n° 262 et 263, lieudit le village (tracé vert) La parcelle n°262 a été acquise par la commune en septembre 2009. Elle comporte un bâtiment à usage d’habitation, des dépendances agricoles et une cour qui permet de découvrir l’ensemble de la façade Renaissance (tracé marron).

L’accès à la cour s’effectue à partir de la place centrale du village.

OBJECTIFS

Une volonté politique forte

La municipalité, consciente du caractère exceptionnel de ce patrimoine architecturel, s’est engagée dans un projet de restauration et d’aménagement, qui répond à deux buts principaux :

-1 – préserver et restaurer la façade jusqu’à présent restée en l’état pour donner accès à un monument remarquable

Cet objectif correspond aux orientations Générales du Schéma de Cohérence territoriale Uzège-Pont du Gard approuvé le 15 février 2008. En effet, ce document préconise « pour un territoire attractif », de « pérenniser la singularité des paysages et des hameaux », notamment en « identifiant et protégeant les édifices architecturaux d’intérêt culturel et historique. » Les études réalisées par le SCOT sur la fréquentation touristique en Uzège montrent que celle-ci se concentre surtout dans la vallée du Gardon et à Uzès, pôles d’attraction de visiteurs séduits par la beauté des sites naturels et de l’architecture ancienne.

Les villages situés au Nord Est du duché présentent eux aussi des atouts importants quoique moins connus : qualité architecturale de l’habitat et des monuments, préservation d’une authenticité du fait de leur développement modéré, mise en valeur des belles demeures par l’aménagement de chambres d’hôtes, agrément des paysages. Le Pays Uzège Pont-du-Gard a travaillé sur le recensement du petit patrimoine. Il a mis à la disposition des communes un inventaire documenté qu’elles peuvent utiliser pour promouvoir leurs ressources. La réalisation du schéma local de la randonnée par la Communauté de Communes va permettre aux visiteurs de découvrir, au rythme de la promenade, les richesses patrimoniales souvent discrètes des villages de l’Uzège.

La commune a inscrit son projet dans la continuité de ces travaux réalisés à l’échelle du territoire. Elle souhaite proposer à ses visiteurs l’accès à un petit patrimoine varié (lavoir, capitelles, croix, murs de pierres sèches), et faire apprécier son « coeur de village » compris dans l’enceinte du vieux fort grâce au monument historique restauré et accessible à tous.

Modalités de mise en oeuvre -Un chantier « pédagogique »

Le choix de mettre en valeur la façade Renaissance a engagé la commune dans trois types de travaux :

Deux études : étude préliminaire et étude archéologique, qui apportent une connaissance fine de la structure du bâtiment et de son histoire (année 2010)

La protection d’une partie fragilisée (le fronton) par une couverture en plomb (janvier 2011).

La restauration des parties endommagées (fenêtre à meneau et porte en plein cintre) en partenariat avec le lycée professionnel des métiers d’art d’Uzès (janvier-février 2012)

En associant le Lycée des métiers d’art d’Uzès à la restauration de la façade, la commune a donné à son projet une dimension pédagogique. Le relevé pierre à pierre du monument a été effectué en décembre 2010 par une classe du LP sous la direction de l’archéologue chargée de l’étude par la DRAC. En janvier 2012, guidés par les enseignants et l’architecte du patrimoine responsable du chantier, les élèves vont tailler les pierres au lycée. Ils pourront participer à la pose de leur ouvrage avec l’entreprise de maçonnerie. Une délégation nationale de professeurs de pierre, en visite dans la Région en juin dernier, a pu constater l’intérêt d’un tel chantier pour des jeunes en formation.

Relevé pierre à pierre, décembre 2010

 

Claude Pibetich, achéologue du bâti, avec les élèves de la section pierre du Lycée professionnel Guynemer   Fabien Camélio, professeur de pierre au LP, dégageant un morceau du meneau utilisé dans la fenêtre bouchée

-2 – animer le centre du vieux village en recréant des activités

Le projet communal comporte un autre volet.

Pour se réunir et pratiquer des activités de loisirs, les habitants du village ne disposent aujourd’hui que d’un seul lieu, la salle du foyer socio-éducatif.

D’autre part, des bénévoles s’occupent d’une bibliothèque dans une pièce mal adaptée au rez-de-chaussée de la mairie.

Le village a besoin d’un autre espace de vie collective.

Modalités de mise en oeuvre – L’aménagement de la maison Le 1er étage

 

Dans sa partie habitable, la maison acquise par la commune  se prête à la création d’espaces conviviaux.

Trois pièces sont en cours d’aménagement  à l’étage de la maison :

–  l’une, de 60m2 environ servira de bibliothèque. Claire et spacieuse, elle permet de conjuguer le prêt des documents (livres, CD, DVD) et  une véritable capacité d’accueil, d’autant que cette pièce sera accessible  depuis la cour par une terrasse  où l’on pourra s’installer aux beaux jours. Un ascenseur relié à une passerelle permettra aux personnes à mobilité réduite de s’y  rendre facilement.

–  La  seconde pièce de 25 m2 aura une fonction polyvalente.

Un poste informatique  y sera placé en accès libre sur les horaires d’ouverture de la bibliothèque. Des  rayonnages complémentaires vont permettre d’accroître progressivement les collections pour atteindre le seuil d’une bibliothèque communale variée (4000 ouvrages).

Le mobilier sera  modulable pour servir à différents usages, notamment aux réunions des associations.

La dernière pièce est aménagée dans la tour de l’ancien château : ce petit espace circulaire, avec son placard encastré, aura un mobilier adapté pour les petits. C’est une salle que les enfants de l’école (55 en moyenne  dans 3 classes) pourront investir.

 

 

Le rez-de-chaussée

Au rez-de-chaussée, une cave voûtée en bon état va abriter une activité artisanale et commerciale. La commune propose cet espace à un jeune potier qui souhaite  y  installer un atelier de fabrication et offrir une vente de boissons en profitant de la cour.

Impacts sociaux attendus

 

–          Développement de la bibliothèque, accroissement de sa fréquentation

–          Diversification des activités, rapprochement de publics différents (jeunes, personnes âgées, habitants et visiteurs)

–          Création d’une activité de service, inexistante dans le village.


Ainsi, dans ce lieu historique, patrimonial, désormais ouvert à tous, les habitants vont pouvoir bénéficier d’un espace public confortable, d’un nouveau point de rencontre, et d’un service dont l’implantation est désirée depuis longtemps.

MOYENS – FINANCEMENT

Coûts prévisionnels

Prix d’achat de l’immeuble : 304 000€ + 4030 € frais de notaire

Les études

– Etude préalable : 6500 HT

– Etude complémentaire  (archéologique) : 9900 HT

Les travaux de protection  : 3563 HT

Sondages : 2005 HT

Les travaux de restauration

Estimation coût restauration façade : 56 160€ HT

Les travaux d’aménagement

Estimation coût aménagement maison Roche : 64 445€HT

Honoraires architecte : 15 000 HT

Ensemble de l’opération : achat du bâtiment + restauration façade Renaissance + aménagement de la bibliothèque/salle de loisirs = 465 693 HT

 

 

Financement

Commune de Vallabrix – Ancien château-

Acquisition d’un bâtiment – Restauration de la façade Renaissance et aménagement d’une bibliothèque et salle de réunions municipales

Opérations Avancement Coût HT Subventions accordées Subvention demandée
Acquisition Achevée 308 030 Etat180 000

CG

45 606

 
Etude préalable Achevée 6500    
Etude complémentaire Achevée 9900 DRAC5126        (perçue)  
Travaux d’entretien Achevés 3653 DRAC1461 (perçue)  
Travaux sondages porte Est Achevés 2005    
Maîtrise d’oeuvre En cours 15000    
Restauration façade Renaissance et aménagement bibliothèque En cours 120605 CG20 394

(à percevoir)

Parlement

10 000

(à percevoir)

DRAC

23 250 (perçue)

Région LR50 000
Total   465 693€HT 285 837€HT  
         
Taux financementCommune   179 856€HT38,60% (sans subvention Région)   129 856€ HT27,60%

(avec subvention Région)

Calendrier et échéancier prévisionnels

2009-2010 :         Acquisition de la parcelle n°262 Etudes  et premiers travaux sur la façade

2011 – 2012 :      Transformation de la maison d’habitation en bibliothèque, salle de loisirs Aménagement de la cour d’entrée

Restauration de la façade